Veille Technologique

Cloud Computing

Le Cloud Computing c’est quoi ?

Le Cloud Computing c’est utiliser des serveurs distants pour exploiter ou stockées des données.
Pour y accéder on utilise généralement un navigateur web comme “Chrome” ou une application comme “Filezilla” par exemple, mais il y a aussi des applications développé spécialement pour accéder au cloud.
Ces clouds sont gérés par ce qu’on appelle des Data Centers (centre de données), ce sont d'imance batiments remplie de serveur surpuissant chacun contenant plusieur cloud.


Voici à quoi ressemble datacenter

Pour ressumer le cloud computing est le fait d'accéder a un espace distant permettant de stocker des données ou dans certain cas e l'utilisé comme ordinateur.

Particulier ou Professionnel ?

Le cloud computing s’adresse autant aux particuliers qu’aux professionnels sur des plateformes gratuites ou payantes selon la capacité de stockage souhaitée.
Les principaux détenteurs de datas centers sont Microsoft, Orange, Apple, Google, Amazon…
On peut donc en déduire que le cloud computing est principalement utilisé par des multi-nationales donc des professionnels même si cette technologie est accéssible a tous. Mais cela risque de changer grace a des systèmes de cloud computing permettant au particulier d'avoir un pc performant a un prix peut élevé a distant.

Mais comment est apparue le cloud ?

L'idée du cloud vient de John MacCarthy qui a présenter le concepte en 1961 mais avec le peu de monde possédant un ordinateur et connaisant bien internet l'idée vu le jour quand 2002, 2 ans après le boom d'internet grace au géant "Amazon".
Amazon lanca le cloud grâce à un surplu des ressources informatique du parc informatique d'amazon qui eu l'idée de loué ces capacités informatique au utilisateur voulant stocké leurs données.

Par la suite le cloud a émergé principalement pour répondre aux exigences de continuité et de qualité du service. Pour approcher de ces objectifs, des méthodes ont été mises en place afin d’établir un service entre un client final et un fournisseur de service :
  • L’application, qui est en contact avec le client
  • La plate-forme, qui exécute l’application
  • L’infrastructure, qui est le support de la plate-forme
  • Les données, qui sont fournies sur demande
Les particuliers sont de plus en plus attirés par le Cloud, grâce à la capacité de stockage gratuite dont il peuvent bénéficier tel que pour les mails, photos, vidéos, musique etc… Cela est dû notamment à l’explosion des ventes des Smartphones et des tablettes tactiles.

Avantages et inconveignants

Les avantages :

  • Mises à jour logicielles automatiques : l’entreprise n’est plus obligé de le faire par elle-même, le prestataire s’en charge tout au long de l’année : gain de temps et d’argent.
  • Récupération des données : le prestataire s’en charge également, habituellement c’était l’entreprise qui devait fournir les moyens pour récupérer ses données quand elles étaient perdues : gain de temps et d’argent également.
  • Disponible partout : bien sûr en possédant une connexion internet, même si il existe des alternatives où les données sont synchronisées sur l’ordinateur.
  • Sécurité des données : Quelque 800 000 ordinateurs portables sont perdus chaque année rien que dans les aéroports. Cela peut avoir de graves conséquences sur le plan financier, mais lorsque toutes les données sont stockées dans le cloud, elles restent toujours accessibles quoi qu’il arrive à ces ordinateurs portables.
  • Flexibilité : la capacité du prestataire à répondre aux besoins de l’entreprise.

Les inconvénients :

  • Obligation d’être connecté à internet pour accéder aux données.
  • Cadre légal : les données stockées ne sont peut-être pas permises dans le pays où elles sont.
  • Le coût : Beaucoup d’entreprises ne regardent que les frais de stockage, mais il faut également prendre en compte les frais de transferts, qui peuvent s’avérer être importants, selon l’utilisation que l’entreprise faite du cloud (cela dépant des hébergeur).
    • La sécurité vis-à-vis du stockage : si les données sont conservées dans un seul disque, ou si elles sont entre plusieurs unités de stockage. Les données peuvent être perdues. (il faudrait être sûr que les serveurs de stockages ne sont pas au même endroit géographique : panne de courant, inondation, tremblements…)
    • La sécurité et la confidentialité des données : si le fournisseur de service assure des tests portant sur sa sécurité informatique et si de tes tests sont faits de façon régulières.
  • Le piratage : Certaines applications comme Facebook et Twitter sont très sujets aux attaques. Le piratage d’un compte d’entreprise pourrait avoir des conséquences néfastes pour la réputation de l’entreprise, tandis que l’utilisation imprudente des applications par un salarié pourrait offrir aux cybercriminels l’opportunité d’entrer dans le réseau et de soustraire des données des clients.

Les différentes formules du cloud computing

  • IaaS : Infrastructure as a Service
    • Fourniture du matériel (Firewall, routeur, serveurs, NAS/SAN)
    • Pas besoin d’acheter un ensemble de matériel pour installer une infrastructure. On se contente de louer le matériel comme s’il était nôtre. On installe les serveurs que l’on souhaite utiliser. Et on gère l’ensemble des OS installés sur les serveurs loués.
  • PaaS : Platform as a Service
    • IaaS + système d’exploitation et serveur d’applications
    • Ils sont spécialisés dans les plateformes de développement en mode cloud. La plateforme est hébergée et mise à disposition dans un environnement de production pour les développements. C’est une plateforme d’exécution pour les logiciels. On y trouve des acteurs comme Salesforce.com ou Google qui proposent des plateformes PaaS autour de leurs solutions SaaS.
  • SaaS : Software as a Service
    • PaaS + applications
    • Consiste à mettre à disposition une application à destination de l’utilisateur final. Les domaines applicatifs les plus proposés par les SaaS sont les applications de collaboration d’entreprise (messagerie, agenda partagé, gestion de projet, conférence web, etc.), la GRH (gestion de la paie et des ressources humaines ), le CRM (gestion de la relation clients, campagnes e-mailing…), la finance (gestion de trésorerie, des notes de frais, de la facturation, etc.), la gestion des achats (gestion d’appels d’offres, e-sourcing, eprocurement, etc.).


Trois type d'offre du cloud computing

Actuellement

En 2017 le cloud computing commence a ce développer de plus en plus pour les particulier, en mélangeant deux technologie : le cloud computing et le transfert d'information. Grâce à une amélioration drastique de ces deux technologies une entreprise Française à pu développer des pc haute game qui fonctionent à distance et utilisable grâce à une connextion via le "cloud".